Archive pour la catégorie ‘De la division à l’union de la gauche, 1958 à 1971’

La Convention des Institutions Républicaines

Mardi 11 juillet 2006

Le 13 juin 1971 à Epinay la CIR, le parti de François Mitterrand depuis 1964, a cessé d’exister pour se fondre dans un nouveau parti socialiste. (suite…)

Le PSU

Mardi 11 juillet 2006

Le PSU a représenté une formation très attractive entre 1960 et 1974 avant d’être absorbé par le Parti socialiste. Ceux de ses héritiers qui n’ont pas rejoint le Parti socialiste composent ce qu’on appelle la gauche alternative. (suite…)

Chronologie de l’histoire du PSU

Mardi 11 juillet 2006

Le PSU, fondé en 1960 disparaît officiellement en 1990. Bien que groupusculaire dans la dernière partie de son histoire, il a joui d’un grand rayonnement militant et intellectuel au cours des années 60 et 70. Ses héritiers se retrouvent aujourd’hui aussi bien au Parti socialiste que dans la gauche critique. (suite…)

La gauche éclatée en marche vers l’Unité

Mardi 11 juillet 2006

La gauche se recompose dans les premières années du régime gaullien. Divisée en 1958, elle se rassemble en 1965 et manque d’une voix la majorité à l’assemblée en 1967. Elle se prépare à restaurer un grand Parti socialiste. C’est l’œuvre de François Mitterrand. (suite…)

Les divisions de la Gauche de 1958 à 1971

Mardi 11 juillet 2006

Le soutien de la SFIO au retour au pouvoir du général de Gaulle, porté par le soulévement d’Alger le 13 mai entraine une scission au sein du parti avec le départ de la plupart des minoritaires hostiles à la politique de Guy Mollet. (suite…)

De la « petite gauche » à l’Union de la gauche

Mardi 11 juillet 2006

La SFIO est ébranlée par l’échec de sa politique algérienne et divisée sur l’attitude à avoir face à De Gaulle. (suite…)